Comment se passe un avortement ? Est-ce que c’est dangereux ? Combien de fois on peut avorter dans sa vie ?

Quand on est enceinte et qu’on ne souhaite pas poursuivre la grossesse, on peut avorter, c’est la loi, quel que soit l’âge et la situation. L’avortement ne peut cependant se pratiquer, en France, que jusqu’à 14 semaines d’absence de règles (3 mois de grossesse). Environ 1 femme sur 3 va avoir recours à un avortement au moins une fois dans sa vie !

Après la découverte de la grossesse (par un test urinaire par exemple), il faut contacter un Centre IVG. La plupart se trouvent dans les hôpitaux. Généralement, un premier rendez-vous est proposé, au cours duquel une prise de sang et une échographie sont prescrites. C’est aussi à ce moment qu’on rencontre un-e conseiller-ère conjugal-e et familial-e (si on est mineure, c’est obligatoire). Après la réalisation de ces examens, un deuxième rendez-vous permet de choisir la méthode d’avortement. L’intervention est ensuite planifiée.

A retenir :

– les mineures n’ont pas besoin d’autorisation parentale, mais doivent être accompagnées d’une personne majeure de leur choix.

– même si on n’est pas encore sûre de son choix, on peut prendre rendez-vous au Centre IVG. On peut changer d’avis à tout moment.

– l’avortement est entièrement pris en charge par la sécurité sociale, il n’y a rien à payer.

 

L’interruption d’une grossesse avec un suivi médical n’est pas dangereuse. Les méthodes utilisées aujourd’hui ne menacent pas la fertilité de la femme, et sont pratiquées quotidiennement dans les hôpitaux. En France, on pratique environ 220 000 avortements par an ! Il peut toujours y avoir des accidents, comme dans toute intervention médicale, mais ils sont extrêmement rares, et repérés suffisamment tôt pour être pris en charge.

De ce fait, on peut avorter plusieurs fois dans sa vie sans craindre de complications. Il faut se souvenir que l’avortement est une solution face à une grossesse non-souhaitée, et que cette situation peut arriver plusieurs fois, de l’adolescence à la ménopause !

Like
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIN
Partager
Leave a reply