ENCEINTE : QUE FAIRE ?

INTERROMPRE TA GROSSESSE

L’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG), ou avortement permet de mettre fin à une grossesse non désirée. En France, le délai légal autorisé pour un avortement est de 14 semaines d’absence de règles. D’autres pays d’Europe ont un délai plus long (Espagne, Pays-Bas), mais aucun remboursement ne sera possible.

En France, il y a deux méthodes d’IVG, en fonction de l’avancement de la grossesse :

  • Jusqu’à 9 semaines d’absence de règles (environ 7 semaines de grossesse), la méthode médicamenteuse : en fonction du délai, elle se fait en hôpital ou chez un médecin.
  • Jusqu’à 14 semaines d’absence de règles (environ 12 semaines de grossesse), la méthode chirurgicale ou par aspiration, qui se fait dans un centre IVG ou une clinique privée, sous anesthésie locale ou générale.

 

T’es pas au courant ?
Il existe aussi l’IMG, l’interruption médicale de grossesse. Lorsque l’embryon ou le fœtus présente une maladie ou une malformation grave, ou que la santé ou la vie de la mère est mise en danger si la grossesse se poursuit, la grossesse peut être interrompue, même après 14 semaines d’aménorrhées, si un comité de médecins l’autorise.

 

T’es pas au courant ?
En France, près de 40% des femmes auront recours à l’IVG au moins une fois dans leur vie. Avoir recours à une ou des IVG ne rend pas stérile. Avoir recours à l’IVG ne cause pas de traumatismes ou de troubles psychologiques. On peut se sentir mal ou triste après une IVG comme on peut au contraire se sentir bien et soulagée. Ça dépend de chaque personne et de la manière dont la décision a été prise, le soutien qu’on a reçu, etc.)

Si tu es mineure, tes deux seules obligations sont :

  • Un entretien préalable avec une conseillère conjugale et familiale ou un psychologue, pour des conseils et de l’assistance. On te donnera une attestation, indispensable pour pouvoir accéder à l’IVG. Si tu es majeure, cet entretien n’est pas obligatoire.
  • Être accompagnée par une personne majeure : ami, membre de la famille… Si tu ne connais personne, vois avec le Planning Familial, quelqu’un pourra sans doute t’accompagner.

#Gratuit

Depuis avril 2016, tous les actes en rapport avec une IVG sont remboursés à 100%. Si tu es mineure, tu n’as pas de frais à avancer. Si ton médecin n’est pas à jour, il peut appeler le 0800 105 105 pour se tenir au courant !

 Ne pas regarder l’écran lors de l’échographie
L’échographie fait partie des examens obligatoires, mais personne n’a le droit de t’obliger à regarder le moniteur, ou te faire des commentaires, tu es en droit de refuser.

 

Demander les coordonnées d’un autre médecin si le mien refuse de pratiquer l’IVG
Tous les médecins ne sont pas obligés de pratiquer l’avortement. Par contre, ils ont l’obligation légale de te donner l’adresse d’un collègue qui est ok avec l’IVG.

 

Choisir comment j’avorte
Si le délai de grossesse est respecté, tu peux choisir entre la méthode médicamenteuse et la méthode instrumentale (aussi appelée méthode par aspiration).

 

Ne pas en parler à mon entourage
Oui ! Rien dans la loi ne t’oblige à en parler à tes parents, ton copain si tu ne veux pas. L’essentiel, si tu es mineure, c’est que quelqu’un de ton choix t’accompagne au rdv, mais ça n’est pas forcément un proche.

 

Avorter ou ne pas avorter
Personne n’a le droit de te forcer à prendre de décision par rapport à ta grossesse. Légalement, en cas de désaccord dans le couple, c’est à la femme que revient la décision !

Toutes ces décisions et démarches ne sont pas toujours faciles, mais tu peux en parler : dans les antennes du Planning Familial, des conseillers sont là pour discuter avec toi, te donner toutes les infos et t’aider.

DERNIÈRES QUESTIONS