ENCEINTE : QUE FAIRE ?

POURSUIVRE TA GROSSESSE

Majeure ou mineure, si tu souhaites poursuivre ta grossesse, tu as des démarches administratives à effectuer auprès de la CAF et de la Sécurité Sociale :

 

Au début de ta grossesse, tu dois faire ta déclaration de grossesse, pour d’avoir accès à des aides. Couverture sécu à 100% à partir du 6e mois de grossesse et jusqu’à 12 jours après l’accouchement, aides à la naissance, ça peut toujours aider ! Pour y avoir droit, lors de la première consultation médicale pour ta grossesse, le médecin remplira avec toi le formulaire à envoyer à la CAF et la Sécu. Si possible, essaie de le faire avant la 15e semaine de grossesse, après, c’est plus compliqué !

 

Pendant la grossesse, tu dois consulter tous les mois un gynéco, une sage-femme ou un médecin, et faire une échographie chaque trimestre, pour s’assurer que tout va bien. Tu peux faire ton suivi de grossesse dans la maternité où tu es inscrite ou dans les services de PMI.

Poursuivre ma grossesse si je suis mineure sans l’accord de mes parents
Oui ! Mineure ou majeure, personne n’a le droit de te forcer à interrompre ta grossesse ou à la poursuivre. C’est ta décision !

 

Demander à mon ou ma partenaire de m’accompagner à mes rendez-vous de suivi
Jusqu’à 3 absences sur le temps de travail sont autorisées pour le/la partenaire, pour venir aux examens médicaux en lien avec la grossesse de sa compagne.

 

Choisir ma maternité
Tu peux en effet choisir la maternité où tu souhaites accoucher.

Si tu veux aller jusqu’au bout de la grossesse, mais sans garder l’enfant, tu peux faire ton suivi de grossesse et accoucher anonymement, c’est-à-dire accoucher sous X. Si tu le souhaites, tu peux laisser un dossier que l’enfant pourra consulter une fois majeur.

Pendant deux mois, l’enfant est en pouponnière, et tu as le droit de changer d’avis si tu le souhaites. Après, il pourra être adopté : la mère biologique ne pourra plus être reconnue comme parent de l’enfant ou l’élever, mais pourra toujours donner des informations sur son identité si elle le souhaite.

 

Si tu souhaites plus d’infos sur l’accouchement sous X, il vaut mieux contacter le service social de la maternité où tu prévois d’accoucher, ils pourront te renseigner. Tu peux tout à fait ne pas donner ton prénom et ton nom au service social, il suffit de dire que tu veux être « sous X ».

Toutes ces décisions et démarches ne sont pas toujours faciles, mais tu peux en parler : dans les antennes du Planning Familial, des conseillers sont là pour discuter avec toi, te donner toutes les infos et t’aider.

DERNIÈRES QUESTIONS