SEXUALITÉS

DÉSIR, PLAISIR & AMOUR

La sexualité, c’est le fait de jouir de son corps, en solo ou avec d’autres. S’il y a des limites fixées par la loi, il n’y a aucune norme définie : notre manière de voir la sexualité dépend de la société dans laquelle nous vivons, de notre éducation, de nos histoires respectives…

 

On apprend encore souvent qu’une relation sexuelle, c’est un pénis + un vagin > une pénétration = une éjaculation. Il existe d’autres variétés de sexualités, de pratiques, de rapports. A toi et tes partenaires de voir si vous avez envie d’expérimenter !

 

Aujourd’hui, on parle beaucoup de fesse, partout, tout le temps. Avoir des relations sexuelles, du plaisir, des partenaires orgasmes à la pelle, c’est le fond de commerce de nombreux sites qui te vendent des manuels, des huiles, des objets à piles censés te catapulter au 7e ciel fissa. Mais dans la réalité vraie du monde véritable, rien n’est aussi simple.

 

Du coup, la sexualité peut générer son lot de complexes et d’angoisses. Être une femme et éprouver du désir, par exemple, c’est encore sacrément mal vu. A moins d’être en couple, évidemment…

Sauf que le désir, c’est variable selon la relation, la personne, la vie autour… Il n’y a pas de norme, pas de référentiel !

Les attirances, l’orientation sexuelle, l’amour ont une part d’incontrôlable : on ne choisit pas qui on aime, de même qu’on ne choisit pas de préférer les hommes ou les femmes, ou les deux, ou personne.

L’amour et l’attirance pour une personne, ça n’est pas forcément lié. On peut être très amoureux sans sexe, et inversement ! C’est à chacun et chacune de chercher son chemin, petit à petit !

L’amour, il n’y pas de définition ni de manuel non plus. C’est un truc qui ne se contrôle pas, qui peut rendre très heureux… ou pas ! S’il génère souvent de l’intimité, du partage et des tas de petites joies, il peut aussi être synonyme de jalousie, d’angoisse et de grosses em….

On peut aimer une ou plusieurs personnes ou aucune, dans sa vie ou en même temps. Bref, pas simple !

Pour toutes questions sur le désir, le plaisir, les pratiques sexuelles, on peut s’adresser à une écoutante du Planning Familial ou dans un Centre de planification. Et c’est gratuit !

On peut aussi s’adresser à son/sa médecin ou sage-femme, si on se sent à l’aise de le faire !

Enfin, il est aussi possible d’en parler par téléphone au N° Vert : 0800 08 11 11

Faire du sexe avec une personne majeure
A partir de 15 ans, la loi dit que tu peux faire ce que tu veux de tes parties génitales, à condition que la personne majeure ne soit pas en position d’autorité (profs, entraîneurs de sport, passez votre chemin). Et à condition que ton ou ta partenaire soit d’accord, évidemment !

Plus d’info ici.

 

Dire non
Oui, complètement ! Chaque rapport, chaque geste, doit se faire dans le consentement mutuel. Céder nest pas accepter ! Tu peux refuser un rapport ou une pratique, avant et même pendant que ça se passe (si tu changes d’avis, par exemple). Donc, s’il y a un truc qui ne va pas, on appuie sur pause et on en discute !